Consoler les enfants



 

5_REPUBLISH_INTERNAL

Comment leur rendre le sourire
La vie de parents, comme celle des bambins, est remplie de rebondissements… et pas toujours les plus heureux! Mais lorsque la marmaille est au chagrin, c’est le rôle du parent d’essayer de rétablir la situation et de sécher les larmes. L’instinct commande la chose à faire lorsqu’un incident survient, mais il est parfois bénéfique de réfléchir à deux fois sur l’art de consoler ses enfants. Voici quelques conseils afin de stimuler la réflexion!

Ne soyez pas si dramatique!
Bien sûr, vous pouvez reconnaître qu’un événement est arrivé, mais évitez de donner l’impression à votre enfant que la situation est catastrophique. Par exemple, si votre petit cascadeur trébuche lors d’une performance risquée, au lieu de voler à sa rescousse, pourquoi ne pas essayer d’en rire et l’encourager à se relever lui-même? Si vous ne traitez pas la situation de façon dramatique, votre petit aura plus de facilité à faire de même.

Mais ne banalisez pas non plus la situation
Nous avons d’abord établi qu’il ne sert à rien de dramatiser une situation… mais vous devez quand même la reconnaître. Il y a une grande différence entre affirmer « honnn, tu as cogné ton genou — mais rien de trop grave, n’est-ce pas?! » et ignorer complètement l’incident. Si vous ne portez pas attention au fait que votre petite frimousse s’est fait mal et qu’elle en est attristée, vous pourriez lui envoyer le message indirect que ses sentiments ne comptent pas pour vous.

Consolez même après une désobéissance
Est-ce que Mimi la tornade a coincé son doigt après que vous lui ayez spécifié de ne pas jouer avec la porte? Commencez par essuyer ses larmes et la consoler de sa mésaventure. Vous pourrez ensuite passer à la discipline, lorsqu’elle sera rétablie et prête à discuter des choses sérieuses.

Portez aussi attention aux bobos du cœur
Essayez de discuter avec vos enfants de ce qui les tracasse lorsqu’un événement survient. Ils verront ainsi que vous accordez de l’importance à leurs émotions et apprendront à les communiquer. L’objectif: contribuer à passer par-dessus leur stress ou leur pépin. Il est très important à ce stade de ne pas leur faire la morale ou les inonder de conseils — contentez-vous d’écouter ce qu’ils ont à dire.

N’essayez pas de tout régler immédiatement
Votre enfant gagne à apprendre que des événements difficiles se produisent parfois, et qu’il nous faut alors gérer la situation. Par exemple, si votre cadet a brisé son jouet favori en le lançant au sol, il doit en assumer les conséquences. C’est-à-dire: l’oublier… pas question de vous précipiter au magasin pour lui en acheter un autre!

Contenu connexe

Category: maman + bébé | Tags: , ,
Comments are disabled