Eau micellaire, lait nettoyant et huile démaquillante: lequel choisir?



 
Nettoyants doux en vedette
Cet été, on aura été bien gentilles avec l’épiderme de notre visage. Soins solaires appliqués et réappliqués, chapeau à large bord en après-midi et lunettes de soleil pour protéger le délicat contour de nos yeux… notre dermato a de quoi être fière! Malgré toutes ces précautions, on en arrive à ce constat: la chaleur, la baignade, le vent et le soleil ont visiblement fragilisé notre peau. On met donc la pédale douce sur l’exfoliation, et on s’arme d’un nettoyant câlin qui nous débarrasse des impuretés tout en préservant l’hydratation de notre pelure. Ici, on vous présente trois variétés de formules en tous points conçues pour cette tâche.

L’eau micellaire
Mise au point pour les maquilleurs professionnels œuvrant lors de défilés de mode – où les maquillages doivent être apposés et retirés en un temps record, l’eau micellaire allie la fraîcheur de l’eau et les vertus purifiantes de l’huile. On l’applique façon express, à l’aide d’un coton ou d’une ouate qu’on passe délicatement sur le visage, sans trop frotter. Tout indiquée pour celles qui ont tendance à oublier l’étape du démaquillage avant le coucher! Si certains cosméticiens suggèrent que l’eau micellaire n’a pas besoin d’être rincée, d’autres maintiennent le contraire. On peut s’assurer que notre épiderme a été débarrassé de tous les fards en parachevant le nettoyage avec un coton enduit d’une lotion tonique, qui chassera du coup les éventuels dépôts d’eau micellaire.

 

Une combinaison qu’on ♥:
                                 
Eau micellaire démaquillante de Caudalie, 34 $ en pharmacie.
Lotion tonique hydratante de
Caudalie, 34 $ en pharmacie.

Lait nettoyant
Le lait nettoyant, on aime ou on n’aime pas. Certaines doutent de son efficacité, d’autres ne jurent que par lui; pour connaître votre clan, vous devrez vous soumettre à l’essai. En ce qui concerne l’application, deux écoles de pensée s’affrontent. Il y a celles qui usent d’un coton, de la même manière qu’on le ferait pour une eau micellaire. Et puis il y a celles qui appliquent le lait avec les doigts et massent leur épiderme pendant plusieurs secondes, avant de retirer la formule à l’aide d’eau ou d’une débarbouillette humide. Les laits démaquillants sont d’une douceur suprême, laissant sur la peau un film hydratant et un fini velouté. En revanche, certains produits de maquillage, surtout le mascara, nécessiteront une étape de démaquillage supplémentaire, et plus costaude. On utilisera alors une formule biphasée, qui balaie tout sur son passage.

 

Une combinaison qu’on ♥:

Lait démaquillant de Bleu Lavande, 20 $ en pharmacies.
Super démaquillant yeux waterproof, 9 $ chez Sephora et en ligne.

Huile démaquillante
À en croire les gourous de la beauté, l’huile démaquillante serait la panacée en matière de nettoyants. Sur des mains légèrement humides, on dépose d’abord une petite quantité de produit qu’on masse sur un visage sec pendant une minute, le temps de bien décoller tout le maquillage. On émulsionne ensuite l’huile à l’aide d’une petite quantité d’eau, en usant toujours des mains. Au final, on retire tout le produit à l’aide d’une débarbouillette humide. Croyez-en notre expérience: rien ne résiste au pouvoir de l’huile, pas même le mascara hydrofuge!

 

«Mais attendez: nettoyer ma peau avec de l’huile?», nous demanderez-vous? Absolument! Les huiles conviennent même aux peaux à tendance grasse. Ce sont les peaux extrêmement sensibles et réactives qui devront se méfier de ce type de démaquillant, qui malgré sa douceur et son fini onctueux, nécessite une bonne dose de frottements et un rinçage méticuleux.

Une combinaison qu’on ♥: 

Huile nettoyante White Marble de Erno Laszlo, 80 $ chez Holt Renfrew et en ligne.
Lingette en mousseline de Eve Lom, 26 $ chez Sephora et en ligne.

Contenu connexe

Category: beauté

Leave a Reply