Le rhume chez les tout-petits



 
Le guérir, ou même l’éviter
Rien ne sert de courir, le temps froid nous a bel et bien rattrapés. Sous les pelures de plus en plus abondantes se cachent les petits nez qui commenceront très certainement à couler. Eh oui, la cloche du rhume et de la grippe a sonné pour nos amours. Et il n’y a rien de plus déchirant que de voir nos enfants combattre les symptômes d’un premier rhume. Nouvelles mamans, tout ira bien! Voici un petit guide pour combattre les premiers maux de nos bébés chéris.

Quand le virus s’invite dans nos chaumières! 
Le rhume peut être causé par plus de 200 virus différents. Il faut donc s’armer des bons outils pour les combattre. Et comme les petits cocos aiment partager leur suce et donner des bisous, la bonne volonté ne suffit pas toujours pour protéger nos amours; il faut combattre!

Nez qui coule, toux, voix rauque, mal de gorge, éternuements et fièvre vous confirmeront que le système immunitaire de votre enfant a été pris d’assaut. Ne courons pas aux urgences dès l’apparition des premiers symptômes du rhume, toutefois. Si la respiration devient laborieuse et sifflante, si votre enfant vomit durant plusieurs heures ou s’il a des douleurs aux côtes, il sera alors préférable de consulter un médecin. Si la fièvre persiste plus de 2 jours, également. Petite précision: on parle de fièvre lorsque la température rectale monte plus haut que 38,0 °C.

Docteure maman à la rescousse
Si les symptômes se limitent aux écoulements nasaux, à la toux et aux éternuements, vous serez la garde-malade par excellence. Pour combattre le rhume, le temps est le principal remède. Pour les enfants de moins de deux ans, aucun médicament n’est conseillé. Il faut plutôt opter pour l’amélioration de son environnement. L’air sec et chaud amplifie les symptômes du rhume. On suggère donc de maintenir une humidité entre 30 et 50 %, ainsi qu’une température ambiante d’environ 20 °C.

Votre petit fait des bulles avec son nez? Les infirmières en médecine familiale conseillent d’utiliser une solution saline plutôt qu’une petite pompe pour aspirer les sécrétions, ce qui pourrait en stimuler la production. Quand le rhume est à son plus fort, on met 1 mL de solution saline maison (½ c. à thé de sel de table dissout dans 1 T. d’eau bouillie et refroidie) ou du commerce dans chaque narine lors du changement de couche. De cette façon, en plus de faciliter les boires ou la prise de nourriture, la solution pousse les sécrétions dans l’estomac où les vilains virus sont neutralisés dans un environnement ultra acide.

La gestion des sécrétions est la clé dans le contrôle des complications chez le petit. En effet, comme la boîte crânienne est plus étroite, les canaux sont plus près les uns des autres, ce qui peut favoriser l’infection des sinus ou des oreilles, par exemple. Au dodo, vous pouvez également insérer une serviette roulée sous le matelas de sorte que votre enfant dorme un peu en angle. Cela peut être rigolo et empêchera la stagnation des sécrétions. Parlant de rigolo, une technique amusante pour apprendre à votre enfant à se moucher est de déposer une plume sur la table et lui demandez de la faire bouger en soufflant avec son nez seulement. Mais attention; évitez de faire ce jeu lorsque l’enfant est déjà enrhumé, ce qui pourrait créer de fâcheux dégâts!

Enfin, quoi de plus réconfortant qu’un bon bouillon maison tout chaud? L’acide aminé contenu dans les viandes, et donc le bouillon de poulet, est une mine d’or en antioxydants. Pourquoi s’en priver? Et si votre petit aime ce goût, pourquoi ne pas parfumer ce même bouillon en y infusant du gingembre frais? Vous y ajouterez ainsi des propriétés anti-inflammatoires.

Construisons nos barrières!
Connaître les petits trucs qui nous aident à traverser la tempête c’est bien, mais il importe de savoir se protéger contre de nouvelles attaques. Apprenez à vos enfants à tousser et éternuer dans le creux de leur coude. Cela fait la vie dure aux virus qui souhaitent gagner du terrain. Prêchez par le bon exemple, car pour prendre soin au maximum de vos petits malades, vous devez vous-même être en santé.

Et les experts de chez Jamieson nous ont récemment suggéré la prise quotidienne de suppléments de vitamine D et l’adoption d’une alimentation riche en antioxydants et en vitamines; surtout à l’approche de la saison froide.

L’hiver est une saison magnifique, bien que potentiellement stressante pour notre système. Vos enfants verront peut-être leur première neige sous peu. Pourquoi donc se priver d’aussi beaux moments parce qu’on craint un rhume carabiné qui nous ensevelirait sous une montagne de mouchoirs sales? Sortez, jouez et amusez-vous! Le bonheur, ça guérit (presque) tout!

Contenu connexe

Category: maman + bébé

Leave a Reply