Rencontre avec un parfumeur



 
Bruno Jovanovic pour Calvin Klein

Calvin Klein dévoile ce printemps sa plus récente interprétation d’euphoria, une eau de parfum qui joue la séduction. Voici endless euphoria, un délicieux présage de l’été, qui s’offre légère et radieuse à notre odorat. Lors de son passage à Toronto, on a eu le privilège de s’entretenir avec Bruno Jovanovic, parfumeur et maître d’œuvre de cette fraîche composition olfactive.

Son essence

«Calvin Klein voulait plaire à la femme euphoria, mais dans un autre état d’esprit; plutôt avec l’idée de la séduction passive qui passe par le bien-être», entame Bruno. Avec ce jus floral, de la provocation on passe donc à la sensualité, un brin naïve, pour rendre hommage à la beauté naturelle. «La femme endless euphoria est bien dans sa peau, elle est naturelle, comme si elle ne portait pas de maquillage… si elle en porte, mais ça ne se voit pas trop!»

Le cerisier en pleine fleuraison y tient la vedette, complété par des notes de mandarine et de bergamote. Et jusqu’au cœur de ce flacon, la fleur reste dominante. Violette, rose et lilas, voilà ce qui nous colle ensuite à la peau. Au final, afin d’exprimer toute sa sensualité, l’eau de parfum dévoile un accord de bambou unique. Mais, qu’est-ce que ça peut bien sentir, le bambou?
«Le bambou pur a une odeur assez fluette, légèrement boisée mais assez verte. Cela dit, on ne peut l’extraire dans la nature. Ce que je peux faire, c’est recréer son odeur en l’analysant, puis en faire ma propre interprétation en donnant le rôle principal à ses facettes les plus intéressantes», explique Bruno. Et c’est ainsi que le bambou façon Jovanovic, aux accents boisé et aqueux rehaussés, donne toute la texture à cette fragrance joliment légère.

Lorsque la magie opère

«Ce dont je suis le plus fier de cette fragrance, poursuit le maître parfumeur, c’est de son harmonie globale. J’aime beaucoup les notes indépendantes comme la fleur de cerisier et l’accord de bambou, mais ce que je préfère c’est l’effet obtenu lorsque quelqu’un porte l’eau de parfum. Elle crée une dimension florale qui est très jolie et pleine de joie.»

Après s’en être imprégnées, on vous confirme que la fragrance est à la fois pétillante et apaisante, simple et vive. «On ne peut jamais savoir comment une personne se sentira lorsqu’elle portera la fragrance qu’on a créée. Mais, lorsque j’en crée une, je veux que la personne qui la portera se sente sexy et heureuse. Ce sont les deux mots clé. C’est la clé: nous créons la joie!»

Le parfumeur d’origine serbe a grandi à Paris. Il se revoit à l’âge de cinq ou six ans, installé dans la chambre de ses parents à sentir les fragrances de sa mère lorsqu’elle lui manquait. Il se remémore aussi les parfums qui embellissaient ses étés en Serbie. «La beauté des fragrances, c’est qu’elles nous ramènent dans le temps», lance-t-il.

 Au rayon des conseils

Après que ce poète des effluves nous ait charmées par son puissant discours parfumé, on a profité de sa présence pour lui extirper quelques conseils afin de bien choisir notre fragrance. «Je dis toujours give the fragrance a chance. La plupart des gens jugent un parfum sur les deux premières secondes, et c’est la pire des erreurs qu’on peut faire, parce que moi je mets des années à le créer. Il faut que la personne le porte, et là on se rend compte de la chimie qui opère.»

Et combien de temps on attend? «Il ne faut pas attendre, il ne faut jamais attendre. Il faut juste vivre avec et l’oublier», précise Bruno. «Si le parfum vous va, vous aurez des compliments. Les gens vous diront “oh là là, qu’est-ce que tu sens bon”, et même vous, vous le sentirez. Ce choix est très important, parce que cette fragrance deviendra votre signature olfactive.»

Ça y est, parions que vous aussi vous ressentez maintenant l’envie de vous imprégner de cet univers de bien-être! Ah, quand la parfumerie nous fait rêver…

Eau de parfum endless euphoria 49 $ les 40 ml, 79 $ les 75 ml, 99 $ les 125 ml, à La Baie d’Hudson, chez Sears, Sephora, Pharmaprix et Jean Coutu.

Contenu connexe

Category: beauté | Tags: ,
Comments are disabled