Un séjour au Monastère pour se ressourcer



 

Les téléphones intelligents, les télévisions 4K, l’ordinateur au bureau et les GPS dans l’auto : parfois, on dirait qu’on passe notre vie les yeux rivés sur nos écrans. Aujourd’hui plus que jamais, il est primordial de prendre du temps pour soi et de se bloquer de tout le bruit du quotidien. Et c’est exactement ce qu’offre le Monastère des Augustines, situé dans le cœur du Vieux-Québec, à un peu moins de trois heures de route de Montréal. Récit d’une expérience enrichissante sur plus d’un plan.

 

C’est tôt un samedi matin que mon copain et moi avons quitté la métropole pour une escapade de deux jours, version relaxation. Notre destination : le Monastère des Augustines. Même le ciel gris et la pluie d’automne fine et rafraîchissante étaient propices à une fin de semaine de détente.

Monastere-featured
Quelques heures de conduite et nous y étions. Après avoir fait le tour des lieux, nous avions nos repères : l’accueil, le restaurant (lieu d’importance pour les gourmands que nous sommes!), notre chambre contemporaine à l’étage dans l’ancien cloître, le musée… le Monastère offre beaucoup d’endroits à explorer. L’idée? Relaxer, se déconnecter (on peut même laisser les appareils électroniques à l’accueil si on le désire), bien manger, et faire ce qui nous plaît. Dans notre cas, cela s’est traduit en plusieurs visites au restaurant, en session de relaxation guidée et en temps passé à colorier et à faire de l’origami. Pour d’autres, ce pourrait être se promener à l’extérieur, faire du yoga ou bouquiner un peu dans l’une des pièces communes.
chambre-contemporaine

Respecter le passé en vivant le moment présent

Si l’idée de séjourner dans un monastère a pu me sembler un peu intimidante au départ, en zieutant le site web de l’endroit, j’ai vite compris que l’expérience qui m’attendait n’avait rien d’austère, ni de strict. Un peu d’histoire pour commencer : les Augustines sont les religieuses qui avaient été envoyées en Nouvelle-France au 17e siècle pour fonder le premier hôpital. Le Monastère communique d’ailleurs avec L’Hôtel-Dieu de Québec et est situé sur le site du premier hôpital en Amérique du Nord, au nord du Mexique.

La mission des Augustines étant de soigner et d’aider les autres, et la relève se faisant rare pour leur communauté, la décision a été prise de restaurer et de réaménager la bâtisse afin d’accueillir le public en tant que centre de santé globale. C’est donc en rendant hommage au passé de ce lieu historique et en assurant la continuité de la mission des Augustines que le Monastère a été réimaginé et ouvert au public en 2015. Selon moi, c’est un vrai coup de génie. Ajoutant à la richesse du concept, les religieuses qui restent (elles sont neuf!) y habitent toujours et sont sur les lieux au quotidien, assurant le lien avec leur mission et la connexion de l’endroit avec le passé.interieur

Mention spéciale au musée, auquel on a accès gratuitement lorsqu’on son séjourne au Monastère. Contenant 40 000 artéfacts accumulés au cours des quatre siècles d’histoire des Augustines, il présente cette histoire en parallèle avec celle de l’évolution de la médecine moderne, donnant du coup un aperçu fascinant dans la vie des religieuses hier comme aujourd’hui. À travers d’extraits vidéo tirés du documentaire Augustines, corps et âme parsemés à travers l’exposition, on obtient les réponses à toutes les questions qu’on pourrait se poser sur les motivations d’une jeune fille à devenir religieuse, à quoi ressemble leur vie aujourd’hui (un indice : elles ont des téléphones intelligents!) et comment elles voient le futur de leur mission.musee

S’offrir un séjour personnalisé

Le Monastère offre deux types de chambres : authentique ou contemporaine. L’étage des chambres authentiques n’a pas subi beaucoup de changements depuis qu’il a été habité par les sœurs, à l’exception de quelques couches de peinture. Lumineuses et paisibles, les chambres sont petites mais confortables – le choix parfait pour une retraite en solo. Les chambres contemporaines sont plus modernes mais restent très épurées. Douillettes et juste assez zen, avec chacune une lucarne. Légèrement plus grandes, elles comprennent également une salle de bain privée les rendant idéales pour un séjour en couple.chambre-authentique

Tous les forfaits comprennent le déjeuner en silence au restaurant du Monastère. C’est d’ailleurs le seul repas où cette consigne est imposée; on peut jaser en toute liberté au dîner et au souper. bouffeEt parlons-en, de ce restaurant! Tandis que certains forfaits comprennent des repas et d’autres non, le restaurant accueille également des gens de l’extérieur en format table d’hôte comprenant un bar à salades, un repas principal, un dessert et une tisane. Les repas sont axés sur l’alimentation consciente, offrant des aliments biologiques et locaux autant que possible, sans se limiter à des plats seulement végétariens ou végétaliens. Chaque repas, un choix de viande, de poisson ainsi qu’un choix végétarien sont proposés selon les arrivages du jour. Et laissez-moi vous dire que même après avoir mangé dans ce resto pendant trois repas de suite, j’y serais bien retournée cinq fois de plus, volontiers. Quel délice!

Côté détente, une programmation complète d’ateliers et d’activités est offerte y compris des sessions de yoga et de relaxation ou de méditation au quotidien. Des soins de massage, de détente et même de consultation en santé globale sont disponibles.

Tous les ingrédients y sont pour se composer un séjour de relaxation selon les goûts et les besoins de chacun. C’est un endroit riche en histoire et en expériences à visiter absolument. Une de mes grandes découvertes de l’année – et c’est certain que j’y retournerai!

Contenu connexe

Comments are disabled