recevez les cyberbulletins gratuits de divine.ca
 
[photo]-Tendances maquillage: rencontre avec Pat McGrath

Tendances maquillage: rencontre avec Pat McGrath

par
publié le
 
 
 
Le printemps 2012 chez CoverGirl
Chaque saison, elle a droit en primeur à une incursion chez Balenciaga, Gucci, Louis Vuitton… et la liste se poursuit. C’est qu’on lui doit une majorité des looks make-up observés sur les grandes passerelles, ceux qui dictent ensuite les tendances. Pat McGrath porte aussi le chapeau de directrice artistique chez CoverGirl. En décembre, on a rencontré la toute-puissante des pigments à Toronto. Compte rendu d’un exposé pour le moins inspirant.
 
Printemps-été 2012 chez les couturiers
Première tendance alors commentée par McGrath, le minimalisme souligné (ou bold minimalism). Sur une carnation épurée mais sublimée, un accent marqué apparaît sur les yeux ou les lèvres. Ont suivi, les récits captivants sur la prédominance du vintage, des accents de rouge et de métallique, de l’innocence gamine – pour s’en tenir qu’à cela. Pourtant, l'intro sur le minimalisme qui a du mordant est de loin demeurée notre courant favori. Une des raisons pour lesquelles on en raffole, c’est qu’on peut l’adopter dès maintenant. Sans plus attendre, les détails.
 
Regard rayé de noir…
 


Du côté de Louis Vuitton, on souhaitait voir défiler la lady des années 50, féminine et innocente. Sur une carnation de poupée, Pat et son équipe ont alors osé une superposition théâtrale de faux-cils. «Dix paires de faux-cils ne sont certes pas simples à porter, mais vous pouvez simplement déposer un cil au coin de l’œil afin d’adapter le look à la vie de tous les jours», prescrit Pat.
 
 
 



Une visite chez Gucci maintenant. La Maison dictait une élégance punk, audacieuse, soumise à des lignes graphiques. Selon ces règles, l’œil charbonneux a ainsi été revisité, pour un regard complètement noirci. «On adore le LiquiLineBlast car une fois appliqué, la nuance tient en place. Le crayon était à la base de ce look.» Une tonne de mascara et une touche de baume sur les lèvres, et voilà que le tour est joué!
 


… ou bien œillades colorées?
 


Au tour de Balenciaga, pour le décryptage beauté. Ici, le glamour urbain, éclectique et parfois futuriste, se transposait au regard par le lustre. «On a mélangé environ six nuances de fards crème ShadowBlast dans les teintes de kakis et de roche. On y a ajouté une superbe laque pour que les yeux soit comme vernis.» Des teintes grisantes dépassaient donc des paupières pour ensuite être accentuées par touches. (À la maison, on utilise un gloss clair afin d’imiter l’effet laqué.) L’inspiration? Les bijoux. C’est chic!
 
 



Et puis, il y a Mui Mui qui étonne. «Madame Prada souhaitait faire un clin d’œil aux contes de fées, interprété sur une jeune femme rebelle. Vous ne pouvez obtenir plus de rébellion qu’avec des yeux rouges, on a donc opté pour l’ombre à paupières rouge!» Pat a ainsi choisi un fard crème, auquel elle a ajouté des pigments. On pourrait aussi user d’un rouge à lèvres. Cela dit, «c’était pour le show!, nous rappelle l’amie des designers. J’y vois plutôt une interprétation du color blocking. On pourrait en fait utiliser du mauve, du vert ou du bleu
 

 
Ne jamais négliger le sourire!
Jusqu’ici, on n’en a eu que pour le regard. Et vous avez certainement remarqué que, pour accompagner les pupilles fortement soulignées, on nous servait une bonne dose de baume à lèvres subtil. Mais attention, le tube haut en pigments n’a pas prononcé son dernier mot!
 



Si on revenait à Balenciaga. Outre les beautés masquées de grisaille présentées plus haut, on a aussi croisé sur la passerelle ces moues rehaussées en profondeur. «On a réalisé une somptueuse lèvre cerise noire foncée, en mélangeant différents pigments. Cette belle bouche était surmontée d’une épaisse couche de gloss, et d’une touche de laque au centre.» Et ici, vous le devinerez, le regard n’est que légèrement souligné. Votre meilleur allié afin de développer votre palette sur mesure? Les nouveaux tubes double hautement pigmentés BlastFlipstick.
 


 
 
Astuce de pro: l’application des faux-cils
Allez-y d’abord d’un trait de crayon noir, ou d’ombre à paupières, près des cils. Utilisez aussi une colle noire. «Lorsque je pose des faux-cils, j’applique une pression pendant quelques minutes pour qu’ils tiennent en place, poursuit McGrath. Un autre conseil, lorsque fraîchement appliqués, descendez-les légèrement pour éviter une séparation apparente.» Mais pas de souci: tout espace visible entre les faux-cils et votre frange aura préalablement été noirci, devenant quasi impossible à être détecté.
 
 
 
 
 


ce qu'on en pense sur
ce qu'on en pense sur
 

 

Sur l’auteure 
Marie-Andrée Guimont
 

Suivez Marie-Andrée sur Twitter: @maguimont

Le Vieux-Port Steakhouse

 Une histoire de famille!

 

offres + promos

super produits, super rabais, juste pour vous!

 

 
 

restez branchée

amis et partenaires

 
[close]
close [x]