Mort de Prince: il n’ y aura pas de poursuites pénales

Posted on


 

L’interprète de ‘Purple Rain’ est décédé en avril 2016 à l’âge de 57 ans, après avoir souffert d’une overdose accidentelle de fentanyl, un analgésique très puissant, qu’il avait ingéré par erreur, dans sa résidence Paisley Park, dans le Minnesota. Et deux ans plus tard, l’affaire criminelle vient d’être close, sans poursuites pénales retenues.

Le procureur Mark Metz a affirmé dans un communiqué, jeudi (19.04.18): “Malgré l’enquête intensive, rien ne prouve que personne de son entourage n’a contribué à aider Prince à obtenir la Vicodin contrefaite. Mais les soupçons et les rumeurs sont totalement insuffisants pour justifier des inculpations. Sans cause ni suspect, le bureau du procureur ne peut pas engager des poursuites pénales relatives au décès de Prince.”

Cette décision arrive après que le rapport de toxicologie obtenu le mois dernier, ait montré que le corps du chanteur contenait une dose “beaucoup trop forte” de concentration de fentanyl à l’époque du décès.

Et la chanteuse des Fleetwood Mac, Stevie Nicks – qui était une amie proche de Prince – avait déclaré l’an passé, que l’interprète de ‘Little Red Corvette’ avait pu provoquer cette overdose.

Elle avait affirmé: “Je ne sais pas dans mon cœur s’il en a juste trop pris. Ou si c’était intentionnel d’en prendre trop ? Est-ce qu’il a fait exprès d’en prendre trop ?”

La légende de 69 ans pense que Prince était “isolé”, car il avait perdu son seul fils Ahmir, une semaine après sa naissance, et il n’avait pas de partenaire non plus.

Stevie rajoute: “Quand tu arrives à notre âge – et il était plus jeune que moi – et que tu te dis ‘Je n’enregistre plus de morceaux… Je ne fais plus de tournée à cause de ma santé…’ Tu n’es pas marié, tu n’as pas d’enfant… tu ne sors pas beaucoup avec tes amis parce que tu es une personne très isolée.”

Contenu connexe