4 choses que l’affaire Ashley Madison nous a apprises sur l’infidélité


2_DIVORCE_ARTICLESOn en a parlé beaucoup et partout au cours des dernières semaines; le méga piratage du puissant site de rencontres extraconjugales Ashley Madison. Des millions de données piratées, révélées aux yeux de tous sur la toile. Des couples brisés. Des cœurs déchirés. Mine de rien, bien que nombreux sont ceux et celles n’ayant pas une once de sympathie pour les victimes, reste que ce scandale nous a appris beaucoup de choses sur les relations extraconjugales et l’infidélité 2.0. En voici quelques-unes.

1. L’infidélité; les réseaux sociaux y sont pour beaucoup.
Les plateformes sociales; il y en a beaucoup et elles sont de plus en plus nichées. Résultat? Même plus besoin de franchir le cadre de porte pour sauter la clôture. S’amouracher de celui ou celle qui semble posséder tout ce que chéri(e) n’a plus depuis un bail se fait en quelques clics, tout au plus. Maintenant, la question qui tue; les réseaux sociaux favorisent-ils l’adultère? Une chose est sûre, ceux-ci contribuent certainement au développement de relations possibles avec des individus potentiellement intéressants, 24/7! Oui, telle est la réalité à laquelle nous devons faire face.

2. Cela n’arrive pas toujours comme un cheveu sur la soupe.
Non, ce n’est pas «arrivé, tout simplement». Une infidélité requiert l’investissement de deux personnes consentantes ainsi qu’un désir de concrétiser une rencontre sexuelle ou amoureuse. En effet, il y a généralement des facteurs prédisposants et des signes. Le scandale signé Ashley Madison est un bel exemple que l’infidélité à l’ère numérique est de moins en moins spontanée. Ici, c’est de la préméditation pure et simple. Doit-on rappeler que le slogan du site est «La vie est trop courte. Tentez l’aventure»?

DIVORCE_ARTICLES

3. L’infidélité n’est pas nécessairement synonyme de divorce.
Le mal est fait, vous avez réussi à voir à travers son jeu et ses mensonges. Partir ou rester? Certaines personnes voudront mettre fin à la relation illico, tandis que d’autres se serviront plutôt de cette aventure comme d’un tremplin; tenter de comprendre les raisons ayant pu faciliter cette infidélité une fois l’abcès crevé, repartir sur de nouvelles bases pour que cela ne se reproduise plus.

4. Le milieu professionnel est propice aux rencontres extraconjugales.
Offrant un nouveau bassin de prétendants à proximité, il n’est pas surprenant que 50 % des infidélités se produisent avec un(e) collègue de travail. Vous craignez que le terrain de jeu dangereux de votre douce moitié soit là où il passe plus de la moitié de sa journée? Peut-être pas. Reste que son milieu de travail lui facilite la tâche. En fait, la grande majorité des clients d’Ashley Madison utilisaient des adresses professionnelles dans le but d’éviter d’éveiller les soupçons auprès de leur partenaire et du coup, préserver leur identité. Bref, si vous êtes en mode «inspecteur Clouseau» dernièrement, ce n’est peut-être pas dans la boîte courriels de son portable que vous trouverez réponses à vos multiples questions. Cherchez donc plus loin…

Et vous, que pensez-vous de ce site et de ses pratiques?

Contenu connexe