Et vous, aimez-vous vos seins?


1_OHLALAIl est difficile de feuilleter un magazine sans être envahi par la quantité phénoménale de potins et d’images concernant les chirurgies plastiques des seins des stars : l’une d’elle a eu une augmentation mammaire, l’autre les a fait remodeler ou diminuer, etc.

D’ailleurs, des seins refaits semblent être un critère obligatoire pour réussir dans le monde glamour d’Hollywood. Donc, en voyant tout cela, il peut être difficile pour nous, les filles «ordinaires», d’accepter et d’aimer ce que la nature nous a donné; c’est-à-dire un gros ou un petit (ou entre les deux) buste. Mais, aimer son corps est une arme infaillible au jeu de la séduction. Cela permet de développer la confiance en soi et c’est l’un des attributs des plus sexy.Alors, lisez ce qui suit et redressez-vous!

La pression des gros nichons…
Si vous avez l’impression que les médias nous bombardent d’images de femmes magnifiques aux gros seins; eh bien, vous n’avez pas complètement tort. Même la superbe Keira Knightley n’est pas à l’abri des préjugés sur les femmes qui ont de petits bustes. Plusieurs studios de cinéma ont insisté pour élargir digitalement sa poitrine sur diverses photos ou matériel promotionnel. Mais, comme elle l’a mentionné, en Angleterre, au Daily Mail, il n’y a pas que les studios qui croient au pouvoir des seins plus volumineux. «J’ai fait la couverture d’un magazine aux États-unis et j’ai découvert que les vedettes ne sont  pas supposées être sur la couverture si elles ne portent pas au minimum un bonnet C car cela ne plaît pas aux gens.» Selon elle, les magazines ont fait des études de marché et ils ont découvert que même les femmes préfèrent voir d’autres femmes qui portent au moins un bonnet C. «C’est fou n’est-ce pas? C’est l’une des raisons pour lesquelles ils (les studios) ont décidé, encore une fois, d’élargir digitalement mes seins.»

Les blues des seins refaits
Environ deux millions de femmes aux États-Unis ont des implants mammaires (c’est environ 1,34% d’entre elles). Selon l’American Society for Aesthetic Plastic Surgery (ASAPS), 250 000 femmes passent chaque année sous le bistouri pour une chirurgie plastique aux seins. Au Canada, selon le Canadian Women’s Health Network, c’est environ 100 000 à 200 000 femmes canadiennes qui choisissent d’avoir une augmentation ou une diminution mammaire à chaque année. En d’autres mots, c’est 6 à 12 femmes sur 1000.

Mais, des seins refaits ne règlent pas tout. Plusieurs femmes ont eu recours à ce type de chirurgies pour ensuite découvrir (à part les complications physiques) qu’elles étaient plus heureuses avec leur corps d’avant. En fait, selon l’ASAPS, 13% des femmes qui ont des seins refaits sont retournées une deuxième fois sur la table d’opération pour soit revenir à une taille plus petite ou encore pour faire enlever complètement leurs implants. Prenez par exemple Carmen Electra. Elle a déjà déclaré, au magazine In Touch, que son ex, le rocker Dave Navarro, voulait qu’elle ait une plus large poitrine. Maintenant qu’ils sont séparés, elle pense se faire enlever ses implants. «J’aimerais beaucoup le faire. Peut-être qu’un jour je le ferai… J’avais tout de même de beaux seins avant d’avoir mes implants. Je regrette de ne pas les avoir gardé au naturel.»

Les implants peuvent aussi causer plusieurs problèmes de santé et amener de nombreuses complications. Une hypersensibilité ou un manque de sensibilité aux seins, des difficultés à détecter une bosse et (par le fait même) un cancer du sein,  de la douleur, un risque plus élevé de développer une fibromyalgie, une incapacité d’allaiter ainsi que divers problèmes d’infection et de rejet de la part de votre corps.

Plus volumineux ne veut pas nécessairement dire mieux
En plus de regretter leur chirurgie plastique, plusieurs femmes réalisent que le fait d’avoir de gros melons ne garantit en rien leur succès auprès des hommes. La vérité est qu’ils aiment différentes formes et grosseurs de bustes. «Je ne peux supporter de trop gros seins», déclare Matt, un directeur de marketing de 27 ans. «Ils ne tiennent pas bien dans mes mains et en plus ils sont souvent dans le chemin. Je préfère définitivement une petite poitrine ferme plutôt que la monstruosité de Pamela Andersen.» Pour Justin, âgé de 34 ans, il n’est satisfait qu’avec d’énormes seins : «J’aime sentir que je pourrais presque m’étouffer dans le décolleté de ma blonde.»

La lumière au bout du tunnel
Peu importe que vous préfériez revêtir des vêtements révélateurs ou des tenues plus conservatrices; la clé du succès est de porter des habits qui avantagent votre poitrine. Si vous n’êtes pas certaine de ce que vous devriez porter pour vous attirer des compliments (un col en V, un grand décolleté, une taille empire, etc.), jetez un œil dans les magazines de mode pour voir ce que les filles ayant un buste similaire au vôtre portent. N’oubliez pas de choisir de beaux accessoires qui attirent le regard (par exemple : une broche sur votre chandail ou un long collier.)

Gardez-les pimpants et attirants
«Aimer les seins que vous avez» signifie aussi de les présenter sous leur meilleur jour.  Comme la peau des seins est généralement plus mince que celle du reste votre corps, vous vous devez de bien l’hydrater. Choisissez idéalement une crème raffermissante pour stimuler l’élasticité de votre peau. Idéalement, prenez-en une qui offre aussi une protection UV et qui contient du rétinol pour ralentir les effets du vieillissement. Un soutien-gorge sport plutôt ordinaire en spandex peut facilement perdre de son élasticité après quelques lavages. Donc, assurez-vous d’en acheter un qui soit assez résistant avec des bonnets moulés et des coutures assez solides pour affronter vos entraînements les plus féroces.

En parlant de transpiration, sachez que la région sous et entre vos seins est remplie de glandes sébacées qui peuvent facilement se boucher et former des points noirs et des boutons. Donc, pour éviter les éruptions utilisez une poudre absorbante et épongez les excès d’huile avec des débarbouillettes antibactériennes. Finalement, même si le fait de dormir sur le ventre ne dégonflera pas vos seins, sachez que cela peut graduellement changer leur forme. Alors, il est toujours mieux de dormir sur le côté avec un oreiller pour les soutenir.

Contenu connexe